Quel festival !

PARLONS D' AUTRE CHOSE continue d'explorer  avec ardeur les frontières de l'adolescence. Après un festival d'Avignon 2017 explosif, ces 9 jeunes comédiens à vif poursuivent cette aventure en tournée l'année prochaine. Ils vous expliquent tout dans ce reportage :

http://www.monacochannel.mc/Chaines/Monaco-Info-Les-Reportages/Videos/Parlons-d-autre-chose


Retrouvez nous le 6 octobre pour la première mondiale de 1300 GRAMMES qui vous invite à la rencontre de votre cerveau...et de ses vertigineuses possibilités.

En septembre, notre compagnie se plongera dans cette chose élastique aux allures de mou de veau, qui pèse en moyenne 1,3kg, ne se développe qu’au contact d’autres cerveaux, et a la capacité de se remodeler en permanence, jusqu’à la mort : "le cerveau ne s'use que si l'on ne s'en sert pas".

Connaître notre organe nous semble donc constituer un bel outil d’espérance et un argument supplémentaire (s’il en manquait !) pour continuer de créer des spectacles qui stimulent réflexion et tolérance.


En attendant chacun d'entre nous recharge ses batteries :

Léonore Confino illumine le sud de la France de sa présence gracieuse et légère. Parmi les fleurs des champs, entre allaitement et nuits aux 1000 réveils, elle profite de la joie d'être jeune maman sans réseau, avec la force tranquille que tout le monde lui connait, elle mange du fromage de chèvre et tricote des pulls pour l'hiver.

Catherine Schaub a mis son cerveau en jachère . Tel un pinnipède en Charente maritime, entre Oléron et Ré, elle reste allongée sur le sable dans semi coma bercé par les vagues. Parfois elle tente un réveil, mange une huitre et se rendort aussitôt. On lui souhaite de se réveiller mi-août pour assister aux merveilleux couchers de soleil rétais et aux kyrielles de flamants roses.

Denis Sebbah répète son monologue en mastiquant des langoustines pour travailler ses articulations. Ayant perdu 15 kilos pour le spectacle 1300 grammes, il arbore fièrement un slip de bain ERES, dans un corps galbé par ces mois de régime.

On a entendu dire que les voisins de camping de Bénédicte Choisnet sont hyper jaloux de sa bouée Cygne. Nous lui conseillons d'y porter la plus grande attention et de la rentrer dans sa tente, la nuit ( sans lui faire de mal)

Agnès Harel plane, sur le plateau des mille vaches, entre famille et soleil, elle jardine, cueille, plante, cuisine, ramone et  entre deux apéros remplit les dossiers de subventions. Il y en a qui ne s'arrête jamais.

Il parait que Yvon Martin tient debout sur la mer. Il parait que debout sur sa planche, il remplit toutes nos futures salles de spectacles. En effet, toutes les biarrotes sont sur la plage, mourant d'amour pour ce jeune surfeur.

Quant à Tessa Volkine, après avoir vu 120 spectacles en Avignon, écrit 99 articles, mangé dans 64 restaurants, participé à 82 fêtes et dormi deux heures en un mois, elle chevauche frénétiquement son scooter, prend un avion, un bateau, une moto, un vélo,, tout ce qui roule quoi, pour aller s'enduire d'huile d'olive grecque dans une petite île inconnue dont elle seule à l'adresse.

Quant à bruno Cadillon ? Que fait- il ? Il travaille ! Entre trois stages, deux mises en scène et 1033 dates de tournées, Bruno Cadillon est comme un papillon insaisissable sur une moto Harley.

Et vous, en profitez-vous ?


Sachez  en tout état de cause que nous vous préparons une rentrée bouillonnante !

 

Rendez-vous le 6 octobre 2017 à la grande scène du Chesnay

Réservez vos places !

( les autres dates sont sur la page calendrier)